Quelques textes inspirants...


Le coeur d'une mère a ses raisons

Le coeur d'une mère - ou d'un père, aussi - a ses raisons...  Ses raisons d'avoir peur, d'être fier/fière, de se réjouir, de s'inquiéter, de s'exalter !  Mais qu'en est-il de la peur qui paralyse, qui étouffe ?

 

"Je panique en pensant aux examens de mes fils.  Je me sens impuissante, inutile.  Et s'ils étaient collés ?  Leurs déceptions, leurs échecs sont toujours pour moi un coup d'épée dans le coeur.  Je ne supporte pas l'idée qu'ils puissent en baver alors que je répète à qui veut l'entendre que ce sont les échecs, les crises, les responsabilités qui forgent chacun de nous.  Notre maturité s'achète à coups d'efforts, d'angoisses, de difficultés, et j'aimerais en protéger mes enfants.  Je n'en ai pas encore fini de mes contradictions !" (Gabrielle ROLLAND)

 

Puisqu'il est question d'émotion en déséquilibre, allons voir du côté des fleurs de Bach.

 

Si vous nourrissez des inquiétudes exagérées pour vos enfants, vos proches, au point parfois de vivre dans la peur constante qu'il ne leur arrive malheur - avec tendance à la surprotection, dans certains cas -, prenez le temps de considérer le message énergétique de Red Chestnut, l'une des 38 fleurs de Bach.  Cet élixir est préparé à partir de la fleur du marronnier rouge.  Deux gouttes sur la langue ou dans un verre d'eau minimum 4 fois par jour, en conscience, pour arriver à un juste équilibre entre, d'une part, "poser des balises de sécurité raisonnables" autour de ceux que vous aimez, leur apporter l'aide qui s'impose en cas de difficultés majeures, et, d'autre part, faire confiance, être serein.

 

Bien sûr, les élixirs floraux ne gommeront pas votre lucidité par rapport aux "peaux de banane" sur lesquelles vos proches risquent de marcher (et heureusement !).  Mais ils vous permettront de soulager cette peur excessive que vous nourrissez pour eux.  Le but étant d'encourager les êtres qui nous sont chers à prendre leur vie à bras-le-corps, les accompagner dans la construction de leur confiance personnelle et, autant que possible, rayonner d'optimisme.

 

Christelle Gérardy

Praticienne en Hypnose humaniste et life coach chez Pâte-à-Ciel

Lire la suite

Développer le courage

"Avoir le courage d'être soi-même, avoir le courage d'écouter sa voix intérieure, avoir le courage de vivre selon ses convictions.  Un enfant est généralement courageux, mais cette force innée est souvent compromise par les peurs et les soucis des adultes qui l'entourent.  Ainsi l'enfant courageux devient à son tour un adulte lâche, soucieux et craintif, qui évite les obstacles et les conflits.

 

Le manque de courage amène le manque de confiance, puis la dépression, car cet état émotionnel crée beaucoup de frustrations et de conflits en soi.  Il nourrit une sensation d'échec permanent.  Gagner du courage procure de la satisfaction dans la vie, un sentiment d'être à sa juste place, d'être libre, et donne la capacité de poursuivre sa voie."

 

Extrait de "Grandir avec les huiles essentielles" (Lydia BOSSON)

Lire la suite

Le pouvoir d'être aimé par "la bonne personne"

"Quand vous ne vous sentez pas bien, quand vous craignez de ne pas trouver de partenaire ou que vous constatez que vous n'êtes pas satisfait de celui que vous avez actuellement, votre désir de vivre une belle relation ne peut pas se réaliser, parce que vous n'en êtes pas l'Equivalent Vibratoire.

 

Que vous soyez seul et à la recherche d'un partenaire ou non satisfait de celui que vous avez actuellement, votre tâche est la même : vous devez trouver des pensées qui soient en harmonie avec celles que cultive votre Etre Intérieur à propos de votre relation.

 

Si, en matière de relation de couple, la Vibration la plus forte que vous émettez est l'absence de celle à laquelle vous aspirez, il est impossible à la présence de cette relation de se concrétiser dans votre vie.  Les deux Vibrations sont trop éloignées l'une de l'autre.  Vous ne pouvez pas trouver la solution à un problème quand la Vibration la plus active en vous est celle du problème." (Esther & Jerry HICKS)

 

Et j'ajouterais : soyez clair avec ce que vous pensez mériter, comme partenaire de vie.  Un état d'esprit négatif, englué dans la mésestime personnelle et le manque de confiance, est un terrain propice pour attirer à soi... celui ou celle qui fera exactement ce qu'il faut pour vous conforter dans votre perception négative de vous-même.

Lire la suite

Tu m'aimes ; moi non plus !

Tant qu'une personne ne parvient pas à créer à l'intérieur d'elle-même l'espace nécessaire pour accueillir chaque jour l'amour et la joie, elle vivra comme si elle était revêtue d'une épaisse couche de Téflon, toujours sur la défensive et incapable d'être touchée et émue par les bienfaits que la vie lui envoie.

 

(...)

 

Ce n'est pas une tâche aisée.  Un cheminement continu et un apprentissage permanent sont nécessaires pour créer de l'espace à l'intérieur de nous-mêmes afin de recevoir tous les bienfaits de la vie.  Dans son merveilleux ouvrage intitulé Parfait amour, imparfait bonheur, John WELWOOD évoque la blessure fondamentale que nous portons tous dans nos coeurs - le manque de croyance en notre capacité intrinsèque d'être aimés ou en notre droit d'être acceptés et chéris tels que nous sommes.  "Ne pas savoir, dans notre sang et notre chair, que nous sommes véritablement aimés ou dignes de l'être amoindrit notre capacité à donner et à recevoir librement l'amour.  C'est cette blessure fondamentale qui génère les conflits interpersonnels et une multitude d'imbroglios relationnels.  La difficulté à accorder sa confiance, la peur d'être rejeté ou utilisé, l'expression de la jalousie ou d'un désir de vengeance, le repli sur soi, le besoin d'argumenter et de prouver que l'on a raison, le fait d'être facilement heurté ou offensé et de blâmer autrui pour notre douleur ne sont que certaines des manifestations les plus évidentes de notre insécurité et de notre incertitude quant à notre aptitude à être aimé ou à être digne d'être aimé."

 

Extrait de "L'art d'être un parent présent" / Susan STIFFELMAN

Lire la suite

Femme et Sorcière : à l'écoute de ses rêves

Lire la suite

Relaxation et fleurs de Bach

 

Spécifique chez Pâte à Ciel :

Pour celles et ceux qui le souhaitent, la consultation peut être agrémentée, dès le départ, par une séance de relaxation en pleine conscience.  La détente ainsi induite facilite une communication authentique ainsi que le choix des élixirs de Bach.

Pour tout renseignement complémentaire, reportez-vous à l'onglet Fleurs de Bach.

Lire la suite

Un changement ici, un changement là-bas

"Le film Contact comporte des séquences où l'on nous ramène à l'enfance de la jeune femme qui en est le personnage principal, afin de nous montrer l'influence exercée sur elle par son père avant sa mort soudaine.  En lui offrant son soutien dans la poursuite de ses objectifs ambitieux, il répétait souvent à sa fille que les grandes choses qu'elle accomplirait dans sa vie, elle les réaliserait petit à petit.

 

Non seulement tous les parents devraient-ils donner ce merveilleux conseil à leurs enfants, mais il semble que ce soit exactement ainsi que fonctionne l'hologramme de la conscience et de la vie.  Quand nous effectuons de petits changements ici et là, soudain tout semble changer.

 

En fait, une petite modification à un endroit peut modifier en permanence tout un paradigme."

 

Gregg Braden - La divine matrice (2007)

 

Lire la suite

L'art de l'essentiel

"C'est souvent parce que nos sens sont sous-développés que la vie apparaît morne et triste" (Dominique LOREAU)

Lire la suite

Et en même temps...

La pensée binaire est une habitude de fonctionnement mentale qui nous fait diviser, séparer, voire mettre en opposition des concepts, des idées, des valeurs, des besoins et des sentiments, plutôt que de les mettre ensemble ou de les vivre en cohabitation, en collaboration, par la conscience complémentaire ou compréhensive.

 

La pensée binaire se remarque par les formulations "soit/soit" et "ou/ou" (...).  Par exemple : soit tu t'occupes de toi, et cela veut dire que tu m'oublies et que tu me négliges, soit tu m'aimes et alors tu t'occupes de moi à cent pour cent et tu te négliges.  Soit j'ai peur pour mes enfants donc je contrôle tout, soit j'ai confiance dans la vie et je laisse tout faire.  On est soit manuel, soit intello (...).

 

Il se dégage de la pensée binaire une impression de division, de tension, de sécheresse, de restriction et d'enfermement dans une voie sans issue (...).

 

La conscience complémentaire ou compréhensive, elle, s'énonce par "et/et", "et en même temps", "pour le moment...".

 

Par exemple :

 

- D'une part, je suis heureux que tu t'occupes de toi et, d'autre part, je suis inquiet et je tiens à être rassuré que je suis important à tes yeux et que notre relation compte toujours pour toi.

 

- J'ai besoin de sécurité face à mes enfants, alors je prends telle ou telle disposition concrète, et pour le reste, j'ai besoin de faire confiance à la vie.

 

- Je suis intellectuel dans telle ou telle matière qui m'intéresse, et je suis manuel dans tel autre domaine qui me passionne.

 

(...) La conscience complémentaire ou compréhensive dégage une impression de réconciliation, d'unité, de perspective, de potentiel, d'ouverture, de liberté et d'abondance.  Elle procure la sensation d'être dans le bain de la vie, d'entrer dans un jardin foisonnant d'essences et d'espèces avec une vue ouverte sur les alentours.

 

Thomas D'ANSEMBOURG - "Etre heureux, ce n'est pas nécessairement confortable" (2004)

Lire la suite

Aimez ce qui est

Demandez à la Terre-Mère de vous apprendre la sagesse.  Nous sommes vivants sur cette Terre aujourd'hui et ailleurs demain...  Tout ou presque nous échappe, alors donnons le meilleur de nous-mêmes et lâchons prise !  Confiance !

 

Soyez heureux les jours où il fait beau, et soyez heureux les jours de gel ou de tempête.  Les conditions idéales n'existent pas.  Aimez ce qui est !

 

Perrine & Charles HERVE-GRUYER "Vivre avec la terre" (Ferme du Bec Hellouin)

Lire la suite

Vous avez un "guide caché"

Ceux qui ont cultivé l'habitude de la persévérance ont acquis une assurance contre l'échec.  Peu importe le nombre de leurs défaites, ils sont certains de remporter la victoire. 

Parfois, il semble qu'un "guide caché" teste les hommes en leur faisant subir toutes sortes d'épreuves.  Ceux qui s'en relèvent et ne se découragent pas atteignent leur but.

Le "guide caché" ne vous laisse rien entreprendre sans éprouver votre persévérance.

Ceux qui ne le comprennent pas n'avancent pas.  Ceux qui l'ont compris, par contre, sont magnifiquement récompensés.  Ils reçoivent ce qu'ils ont désiré.  Ce n'est pas tout !  Ils reçoivent encore quelque chose de bien plus important : la preuve que tout échec porte en soi le germe de la réussite. (Napoleon HILL)

Lire la suite

Ouverture exceptionnelle

Lire la suite

Lâcher-prise

Une histoire zen raconte qu'un maître et son disciple, voyageant à pied, suivaient une route qui traversait une rivière.

 

Il avait beaucoup plu et, sur la rive, ils rencontrèrent une belle jeune fille vêtue d'un kimono de soie, qui pleurait parce qu'elle ne pouvait pas traverser la rivière en crue.

 

Le maître souleva la jeune fille et traversa la rivière en la portant dans ses bras.  Il la déposa sur la rive opposée et les deux moines continuèrent leur voyage en silence.

 

Le soir, le jeune moine ne put se contenir plus longtemps :

- "Maître, pourquoi avez-vous fait cela ?  Nos voeux nous interdisent de toucher une femme !"

- "Je l'ai laissée là où je l'ai déposée, sur la rive" répondit le maître.  "Et toi, tu continues à la porter."

 

Extrait de l'ouvrage d'Erica Brealey "L'esprit de la méditation" 

Lire la suite

Faites (fête) ce que vous aimez faire !

"J'en restais à la stupéfaction que j'avais eue à entendre qu'en sanskrit, avant que le bouddhisme ne passe par là, la "compassion" n'existait pas - le mieux qu'on puisse faire pour l'autre, selon l'antique pensée indienne, consistant à être dans la joie.  Et à irradier cette joie, tel un soleil ou un dieu." (Sandrine WILLEMS / "Devenir oiseau")

 

Alors "fête" ce que vous aimez faire et... rayonnez !

Lire la suite

Danser la vie à 2

"Le temps personnel, c'est celui que l'on accorde à son épanouissement dans des activités diverses : jardinage, pratique d'un sport, exercice d'un art, recherches culturelles, développement personnel, démarche spirituelle.  Il n'y a pas de hiérarchie de valeurs dans ces occupations.  Le jardinier, passionné par ses rangées de laitues et autres légumes, est aussi admirable que l'érudit en quête de livres rares ou le sculpteur au corps à corps avec la pierre.

 

Toutefois, me semble-t-il, le plus important et le plus courageux est de faire un travail sur soi : chercher les pollutions qui se sont entassées dans l'inconscient, les reconnaître, les nommer, les neutraliser et, sommet du travail, les extirper.  Afin de vivre avec moins d'angoisse, moins de peur, moins de souffrance, moins de désespérance.    Autrement dit, vivre plus sereinement, plus pleinement, plus aimant.

 

Pour le couple, le temps que chacun s'accorde à lui-même est extrêmement bénéfique.  Un partenaire enrichi pourra enrichir l'autre et nourrir leurs échanges, un partenaire accompli aidera l'autre à s'accomplir, un partenaire débarrassé de ses entraves incitera l'autre à se libérer.  Au total, la relation pourra s'établir sur des énergies positives."

 

Dr Gérard LELEU - L'écologie de l'amour (2001)

Lire la suite

Le point de rupture

"Le point de rupture est le moment où nous sommes obligés de nous délester de notre passé, de notre vie d'avant, pour avancer - ce moment où nous sommes invités par la vie elle-même à lâcher notre désarroi devant l'épreuve pour aller vers l'action.  Le choix de vivre est le moment où nous agissons à partir de nos profondeurs pour aller vers une vie nouvelle, une vie reliée à l'essentiel." (Marie Lise LABONTE)

Lire la suite

Chèque-cadeau

Envie de faire plaisir ?  Offrez un chèque-cadeau pour une séance de soins (valeur 50€) ou un billet d'entrée à l'atelier Lumière sur un rêve (valeur 35€).  Pour ce faire, contactez-moi au 0473/81.61.40, ou via l'adresse info@pate-a-ciel.be ou via le formulaire en ligne.

 

Important : pour chaque bon-cadeau offert à un tiers, bénéficiez personnellement d'une séance à moitié prix.

 

Au plaisir de vous rencontrer,

 

Christelle

Lire la suite

La capacité d'appeler à l'aide

"Ne se fier qu'à soi-même est une attitude fréquente mais qui ne fournit qu'une piètre stratégie pour affronter l'adversité.  Et cela parce que nous sommes biologiquement programmés pour demander de l'aide lorsque nous sommes stressés.  C'est dans notre nature.

 

Voyez l'enfant endormi qui se réveille en pleine nuit après un cauchemar ou lors d'un orage.  Il court instinctivement vers le lit de ses parents pour chercher secours et réconfort, avant de se rendormir dans leurs bras.

 

Quand ce processus naturel ne peut s'opérer parce que les parents ne sont pas disponibles physiquement ou émotionnellement, il est remplacé par l'auto-défense et le stoïcisme.  Lorsque, par la force des choses, ces enfants (élevés dans un tel contexte) grandissent, ils sont plus précocement autonomes, mais transfèrent leurs besoins de sécurité sur d'autres types de dépendance : cigarettes, nourriture, drogue...  Autant de compagnons sur lesquels ils savent pouvoir compter pour se soulager sur-le-champ des stress de l'existence - malheureusement accompagnés de leur cortège d'effets secondaires comme la maladie, l'obésité ou pire.

 

Quand une telle personne cherche à se défaire de sa dépendance sans apprendre à demander de l'aide à autrui, elle n'a que peu de chances d'y parvenir.  Car pour elle, l'objet de cette dépendance est devenu un ami.  Vivre sans cet ami est tout bonnement effrayant."

 

Robert MAURER (Un petit pas peut changer votre vie /La voie du Kaizen)

Lire la suite

Laisser aller celui qui a été perdu

Le mot "deuil" évoque en nous un tableau sinistre, criblé d'émotions douloureuses, intenses.

 

S'il est vrai que chacun est unique et réagit à sa façon, une fois confronté à cette terrible épreuve, il apparaît néanmoins que certaines étapes-clés jalonnent le long processus du deuil - du moins pour la plupart des individus.  A commencer par l'état de choc initial (sidération ou déni) qui peut durer plusieurs heures, voire quelques jours. Suivi d'une phase de fuite (tout faire pour ne pas y penser) ou, chez certains au contraire, une "quête quotidienne de l'autre" (dialogues imaginaires avec le défunt, etc.). 

 

A noter que cette phase peut susciter un grand désarroi pour les proches... à moins que les signes de souffrance ne soient masqués volontairement par la personne endeuillée, afin "d'épargner l'entourage" (comme je l'ai déjà entendu).  Cette étape dure en général quelques mois.

 

Pour certains, l'aide d'un médecin ou d'un thérapeute s'avérera indispensable.  A ce stade, cependant, il n'est pas encore possible d'intervenir par hypnose.  Le temps doit faire son oeuvre...

 

Vient enfin une phase dite de "déstructuration", qui intervient quelques mois après le décès de l'être cher : la personne endeuillée réalise que le défunt ne reviendra jamais et lutte dans un tourbillon émotionnel extrêmement douloureux (colère, révolte, culpabilité, tristesse...), le tout marqué par des symptômes tels qu'insomnies, pertes d'appétit, idées suicidaires, etc.  Déjà présents auparavant, ces symptômes auront peut-être tendance, alors, à s'aggraver.  De même, la douleur peut s'exprimer avec plus ou moins d'intensité, à un moment donné, avant de laisser place, pour un temps, à une période de relative paix intérieure.  Tout cela de façon cyclique.

 

A ce stade du processus de deuil, et si le temps semble n'avoir aucune prise sur la souffrance, il est possible d'intervenir avec l'hypnose.  Outre le travail sur la détresse émotionnelle (que je complète, pour ma part, par l'utilisation des Fleurs de Bach), l'hypnose va permettre de rompre le lien de douleur qui, en quelque sorte, enchaîne la personne endeuillée au défunt.  Le lien d'Amour déployé au-delà de la mort physique sera, lui, par contre, mis en lumière.

 

Cette troisième étape qui, comme expliqué plus haut, nécessite parfois un "coup de pouce" thérapeutique, conduit à la dernière phase du processus de deuil, que l'on appelle la "restructuration" : la personne endeuillée accepte la réalité et enclenche un mécanisme de reconstruction de sa vie.  Celle-ci restera à jamais marquée par une terrible blessure mais la personne peut sentir en elle une force intérieure intense se dessiner, de même que d'autres priorités vont peut-être voir le jour, un regard nouveau sur la vie, sur le monde...

 

Dans cet esprit, je me permets de reproduire, ci-après, un extrait du livre de Patricia D'ANGELI ("Psychothérapie - Guérir vos blessures intérieures avec la Thérapie Symbolique Avancée") ; quelques mots qui vibrent doucement, comme la flamme d'une bougie : "La présence silencieuse de l'autre demeurera à vos côtés et vous fera prendre conscience encore plus profondément de la définition du mot amour.  Cet amour, vous le ressentirez en vous, et vous pourrez le tourner aussi vers les autres.  Chaque matin deviendra le premier matin du reste de votre vie."

 

Dans un autre registre : rupture amoureuse, abandon, perte d'emploi...  Quand on tarde à s'en remettre.

 

En-dehors des circonstances pénibles, voire dramatiques, liées à la perte d'un être cher, il peut être bénéfique de faire une séance d'Hypnose Humaniste pour "passer le cap", par exemple en cas de rupture amoureuse mal vécue, ou suite à un licenciement... tout type d'événement qui n'a pas été "intégré" sur le chemin d'évolution personnelle et qui suscite toujours de grandes souffrances.  En pareil cas, il n'est pas nécessaire d'attendre pour consulter un praticien (cf. onglet spécifique du site de Pâte à Ciel sur l'Hypnose Humaniste).

 

Je vous remercie pour votre lecture et vous dis à bientôt !

 

Christelle Gérardy

Lire la suite

Les poisons émotionnels

"Ce que la "psychologie positive" est en train de découvrir, le bouddhisme l'a compris depuis bien longtemps.  En développant une véritable "science intérieure", cette philosophie prône la transformation des cinq poisons émotionnels en cinq sagesses indispensables à la construction du bonheur.  Une pratique régulière permet de changer l'orgueil en humilité, l'avidité en détachement, la jalousie en joie pour ce qui arrive aux autres, la colère en patience et en tolérance, l'ignorance en connaissance de la vraie nature de l'esprit."

 

Thierry JANSSEN (La solution intérieure - Vers une nouvelle médecine du corps et de l'esprit)

Lire la suite

Derrière la maladie : le messager

En tant que Praticienne en Hypnose Humaniste, je dispose de plusieurs techniques de soin avec lesquelles il m'est possible de travailler, dans le cadre d'une séance.  L'une de ces techniques consiste à personnifier la maladie.  C'est-à-dire... ?  Puisque la maladie est souvent considérée comme un "messager" et comme l'expression d'un besoin (ou avertissement) de l'Inconscient, l'idée est de lui "laisser la parole".

 

Au-delà de l'aspect préventif (voire curatif, parfois, en complément des soins médicaux adéquats), être à l'écoute de ce messager vous aide à vous sentir bien dans votre corps, en harmonie, en route pour accomplir votre mandat de vie.

 

"La maladie vous donne l'opportunité d'interroger les points faibles de votre existence.  Accueillez-la et prenez-la comme une voie d'évolution et de changement.  Selon l'ayurvéda, la maladie n'est jamais une fatalité, elle n'arrive pas par hasard.  Dans la philosophie du yoga et la religion hindouiste, dont cette médecine est issue, il n'existe pas de hasard.  Tout a une raison d'être, tout est lié.  Il nous faut apprendre à accueillir et remercier tous les événements de notre vie, qu'ils soient bons ou moins bons.  La maladie vous donnera toutes les réponses à vos blocages si vous prenez la peine de vous poser les bonnes questions ; elle ne vous laisse aucun autre choix que de vous interroger et d'avancer."  (extrait de Ayurvéda pour tous !  Une pratique millénaire enfin accessible - Stéphanie MARIE)

 

Pour obtenir des renseignements complémentaires sur les séances de soins que je vous propose, dans ce domaine, je vous invite à consulter l'onglet spécifique sur le site de Pâte à Ciel.  Un grand merci pour votre lecture et à très bientôt !

 

Christelle Gérardy

Lire la suite

Où sont passées mes lunettes roses ?

"Chaque jour, concentrez votre conscience sur ce qui, dans votre existence ou dans le monde environnant, est beau, bienveillant, agréable, source de bien-être.  La pensée consciente est pareille à un faisceau lumineux qui, d'ordinaire, réalise un balayage constant de l'état interne et du monde extérieur.  Il est possible que, sans vous en rendre compte, vous le dirigiez essentiellement sur les soucis et les agressions.  Expérimentez-le : ce faisceau, il vous est loisible de le focaliser sur d'autres aspects de la réalité, ceux qui sont beaux, bénéfiques, bienfaisants.  Si le présent en est dépourvu, le passé peut en offrir.  Si ni le présent ni le passé n'en comportent, transposez-vous dans un futur exquis, modulable à votre guise puisqu'il n'existe pas encore, ou bien, ayez recours à cette faculté strictement humaine, ô combien précieuse et négligée : l'imagination."

 

Anita VIOLON - Vaincre la migraine (1996)

Lire la suite

Lumière sur un rêve

Vous avez fait un rêve, un cauchemar peut-être, et vous ne parvenez pas à en saisir le sens ; vous vous posez de multiples questions, ressentez un malaise éventuellement...

 

En réalité, qu’ils nous enchantent ou qu’ils nous effraient, les rêves inconscients sont une occasion précieuse de rencontre avec notre esprit profond.  Cauchemars, rêves de compensation, rêves traumatiques… ils nous donnent accès à une part fondamentale de nous-mêmes et nous aident à saisir le sens multidimensionnel de notre vie. Ils nous alertent, nous aident à situer où nous en sommes, nous permettent de prendre certaines décisions...

 

Aussi, je vous propose d’aller à la rencontre des "messages cachés" de vos rêves, en participant à l’un de mes ateliers Lumière sur un rêve, dans les locaux de Pâte à Ciel, à LIBERCHIES.

 

Outre un éclairage bénéfique sur les messages livrés par votre rêve, vous profiterez des bienfaits d’une induction hypnotique de type humaniste, en ouverture de conscience, à visée relaxante.

 

Cet atelier-rencontre est programmé régulièrement dans l’agenda, en fonction du nombre de demandes.  Je vous invite donc à signaler votre intérêt pour cet atelier, via le formulaire de contact de l'agenda.  Les frais d'inscription s'élèvent à 35,00€ TTC/personne.  La durée de l'atelier varie en fonction du nombre de participants ; elle vous sera communiquée dès la clôture des inscriptions.

 

Si vous décidez de vous inscrire à l'une des sessions, je vous demande de bien vouloir relater par écrit le rêve qui vous préoccupe avec, si possible, un maximum de détails. 

 

Pensez, bien sûr, à emporter ce document avec vous le jour de l'atelier : sans vos notes, vous aurez plus de difficultés à

raconter votre rêve et certaines informations précieuses risquent d'être perdues.

 

Quelques renseignements complémentaires :

 

Les personnes désireuses de participer à l'atelier sans pour autant présenter l'un de leurs rêves, sont également les bienvenues, au même tarif que les autres.  Elles se prêtent au jeu, tout simplement.  Cette expérience peut "donner envie de revenir" avec de la matière à analyser et, pourquoi pas, repartir avec bien des éclaircissements !

 

D'autre part, cet atelier est organisé "par défaut" dans les locaux de Pâte à Ciel, à LIBERCHIES, mais je suis disposée à venir l'organiser chez vous, à votre demande (minimum 3 participants, dans ce cas).

 

Enfin, je vous informe que des séances individuelles Lumière sur un rêve sont également disponibles, en réservant directement dans mon agenda en ligne.  Ces consultations, contrairement à l'atelier décrit plus haut, sont individualisées et privatives.  Elles permettent de mieux saisir le sens d'un rêve et... de prendre soin de ce rêve, par le biais de l'Hypnose humaniste.

 

Au plaisir de passer un agréable moment en votre compagnie,

 

Christelle

 

Lire la suite

Patience et ténacité

"Arch n'était pas à court de projets ; il conçut un plan pour proposer, par voie de presse, des cours de sténographie, créa un magasin pour des associations d'étudiants, élabora une série de concours de popularité parmi les élèves de collèges féminins.  En vérité, son esprit inventif était inépuisable.  Les idées en jaillissaient comme les feux d'artifice un jour de fête nationale et il ne pensait guère à autre chose qu'à imaginer des moyens de faire fortune.  "L'argent est un sixième sens sans lequel les cinq autres sont inopérants", aimait-il à déclarer, et il avait la certitude d'être destiné à devenir riche.  S'il avait possédé quelque autre qualité - peut-être rien de plus extraordinaire que la patience - il aurait pu accomplir ce destin et devenir aussi célèbre que les affairistes Billy Rose, Mike Todd ou l'homme auquel il ressemblait le plus, P. T. Barnum.  Mais cette qualité, quelle qu'elle fût, il en était dépourvu.  Son baromètre émotionnel était sujet à de trop nombreuses fluctuations - exaltation un jour, déprime le lendemain - et il n'était pas d'un tempérament à s'atteler longtemps à un problème donné."

 

Extrait de "Truman Capote - A biography" (Gerald CLARKE / 1988)

 

Certaines qualités sont décidément indispensables pour atteindre un objectif : patience, confiance, persévérance, assiduité au travail... Et vous ? Lesquelles pensez-vous devoir développer ?

Lire la suite

Créati-vitalité

Pâte à Ciel ?...  D'où vient ce nom bizarre ?  Cette question m'est souvent posée, à juste titre : le nom de mon site évoque bien plus un atelier de modelage de plasticine (!) qu'un cabinet de consultation où se pratiquent des séances d'hypnose...  J'ai donc failli, bien des fois, troquer cette appellation peu explicite, contre une enseigne plus évocatrice, plus accrocheuse...  Seulement voilà : derrière les mots et leur signification première, il y a...  toute une symbolique.  Et les praticiens en Hypnose Humaniste savent à quel point les symboles sont importants et riches de sens.

 

Alors concrètement, Pâte à Ciel, ça veut dire quoi ?

 

Ces mots évoquent la dynamique de mon activité : la capacité à créer (modeler, sculpter) la Vie qui nous convient ; aimer ce que l'on est, apprécier ce que l'on a, changer ce qui doit l'être, en cohérence avec notre Soi Idéal, pour accéder à la joie de vivre.  L'aspect créatif du processus est, me semble-t-il, fondamental.  Etre créateur ne signifie pas uniquement "planer dans un atelier d'artiste" et donner naissance à des oeuvres dont on finit souvent par se sentir, en bout de course, très détaché (même si j'adore ça !).  Il s'agit avant tout d'occuper tout l'espace de vie, de la terre jusqu'au ciel, par le Corps, par le Coeur, par les Sens et par l'Esprit, dans un élan de bonheur qui imprègne tout ce que l'on réalise et, mieux encore, qui donne l'envie d'être au monde.

 

Aussi, dans le cadre de ma pratique, j'ai le sentiment d'être un guide sur ce vaste chemin de créativité, et je vous accueille bel et bien dans un "atelier" ancré à la terre et connecté au ciel.  A vous de décider de... mettre la main à la pâte  ;O)

 

Christelle - https://www.pate-a-ciel.be/infos-pratiques/

Lire la suite

Se libérer du poids du passé

"Libérer le poids du passé : ça sert à quoi ?

 

Si l'on ne désamorce pas les causes du problème du passé, chaque stress du présent sera plus difficile à gérer.  Mais surtout, aucune action ayant le plus petit lien avec l'événement passé ne pourra être entreprise sereinement.

 

Il se pourrait même que toute tentative d'action pour soi-même soit complètement bloquée.

 

Le futur sera entaché du passé et ne sera pas libre.

 

Les potentiels existants seront bloqués, verrouillés.

 

Sans la libération des traumatismes anciens, nous ne vivons qu'en fonction de ces événements.  Notre présent n'est pas ce que nous voulons vivre mais ce que nous pouvons vivre."

 

Françoise LLORCA

Lire la suite

Scepticisme, quand tu nous (dé)tiens !

Une des choses qui vaut le plus la peine d'être notée dans une reconquête créative, c'est notre hésitation à prendre au sérieux le fait que l'univers pourrait tout simplement coopérer avec nos nouveaux plans d'enrichissement.  Nous sommes devenus assez courageux pour tenter la reconquête, mais nous ne voulons pas que l'univers y prête réellement attention.  Nous nous sentons encore trop en fraude pour gérer un peu de succès.  Quand il arrive, nous voulons partir (...). Quand notre petite expérience conduit à ce que l'univers ouvre une porte ou deux, nous commençons à reculer (...).

 

(...) laissons de côté notre scepticisme - pour une utilisation ultérieure, quand nous en aurons besoin - et quand une idée bizarre ou une coïncidence passe très rapidement, (...) donnons gentiment un petit coup de coude pour ouvrir un peu plus la porte. (...) Laisser le scepticisme de côté, même brièvement, c'est laisser de la place à des explorations très intéressantes. (...) Pousser un peu plus la porte, c'est ce qui conduit à l'ouverture d'esprit.

 

Plus que toute autre chose, la reconquête créative est un exercice d'ouverture d'esprit. (...) Commencez à pratiquer consciencieusement votre ouverture d'esprit.

 

Julia CAMERON

Lire la suite

Optimisme

"L'optimisme, comme l'espérance, c'est la ferme conviction que, de façon générale et en dépit des revers et des déconvenues, les choses finissent par s'arranger.  Du point de vue de l'intelligence émotionnelle, l'optimisme est un état d'esprit qui empêche les gens de sombrer dans l'apathie, la dépression, et de se laisser envahir par un sentiment d'impuissance dans les périodes difficiles.  Comme la confiance dans l'avenir, sa cousine germaine, l'optimisme est payant (pourvu, naturellement, qu'il reste réaliste, un optimisme naïf pouvant être désastreux)."

 

Daniel GOLEMAN (L'intelligence émotionnelle -1995)

Lire la suite

Décider par soi-même

"Forces et faiblesses entendues, il est essentiel d'assumer ce que l'on est et de réapprendre à penser et à décider par soi-même, sans se mettre en permanence à la place des autres pour anticiper leurs réactions et craindre leur jugement."

 

Catherine EUVRARD - On marche sur la tête (2008)

Lire la suite

Le miracle de la vie

"Comment se fait-il que lorsqu'un bébé vient au monde, nous parlons souvent de "miracle de la vie", avant de poursuivre notre chemin en acceptant la médiocrité de notre propre existence ?  A quel moment avons-nous perdu de vue le miracle que nous vivons ?"

 

Hal ELROD - Miracle Morning (2014)

Lire la suite

Détermination

"La passion m'habite et je suis déterminé à faire ce que je n'ai jamais fait : m'aventurer hors de mon royaume de médiocrité terriblement confortable - qui régit ma vie depuis toujours -, afin de côtoyer la dimension de l'extraordinaire.  (...)

C'est officiel : tout est possible à condition de s'investir."

 

Hal ELROD - Miracle Morning (2014)

Lire la suite

Transformez le lourd en léger

Soyez comme un(e) enfant, toujours prêt(e) au changement, transformez le lourd en léger dans tous les actes de votre quotidien, en les vivant le plus souvent possible comme de véritables actes d'amour.

 

Monique GRANDE - Féminitude (2001)

Lire la suite

Le mal est éducationnel

Une autre clé essentielle à intégrer consiste à pouvoir reconnaître le rôle éducationnel et évolutif du mal.  Qu'il se manifeste sous forme de cauchemar dans nos rêves, ou sous forme d'épreuve ou de drame humain dans la réalité concrète, il est important d'apprendre à le dédramatiser et à reconnaître l'effet stimulant et évolutif qui réside dans chaque situation ou expérience difficile.  L'acceptation du fait que le mal est éducationnel permet de réagir différemment face aux situations conflictuelles, éprouvantes et dérangeantes.

 

"Le Code Source / Rêves - Signes - Symboles" - KAYA (2013)

Lire la suite

Patience et tolérance

Avoir un ennemi n'est pas enviable, cela dérange notre sérénité et détruit bien des intentions positives.  Mais, si notre point de vue évolue, on verra que c'est une opportunité de pratiquer la patience.  Seul un ennemi peut nous amener à expérimenter la tolérance.  (...)  Grâce à sa volonté de nous porter tort, une personne devient un ennemi et c'est à cause de cette qualité, qu'il nous donne la chance de pratiquer la tolérance et la patience.  Voilà pourquoi un ennemi est en fait un excellent maître.  Réfléchir à ces arguments permet de réduire les émotions négatives du mental, particulièrement de la haine. (...)

 

Cependant, si l'on reste trop humble, il se peut que les autres nous exploitent.  Comment réagir ?  Simplement, avec sagesse et bon sens, sans haine ni colère et, si la situation l'exige, prendre les dispositions qui s'imposent sans colère.  Les actes pris alors sont d'autant plus efficaces.

 

"La puissance de la compassion" - Sa Sainteté le XIV Dalaï Lama (1995)

Lire la suite

La gifle de la réalité

# J'ai compris que rien n'arrive par hasard, que les événements arrivent lorsqu'on est prêt.  Les synchronicités défilent pendant des années sans qu'on les remarque jusqu'au jour où l'on prend ce que j'appelle une "gifle de la réalité".  Cela m'est arrivé et m'a poussé à faire attention à ces phénomènes et à prendre en compte toute leur symbolique.

 

Thierry WAYMEL - Etirement, source d'énergie (2007)

Lire la suite

Le corps joyeux : la chair sauvage

# On dit que l'âme informe le corps.  Pourquoi ne pas imaginer un moment que le corps informe l'âme, qu'il l'aide à s'adapter à la vie du monde extérieur, fait pour elle l'analyse grammaticale et la traduction, lui donne la feuille de papier, l'encre et la plume pour que l'âme puisse écrire sur notre vie ?  Supposons que le corps soit un dieu, un maître, un mentor, un guide.  Serait-il sage, dans ce cas, de châtier ce maître qui a tant à donner, tant à enseigner ?  Avons-nous envie de laisser les autres, notre vie durant, juger et dénigrer notre corps ?  Avons-nous la force de les renvoyer dans leurs buts et d'être à l'écoute du corps en tant qu'être fort, qu'être sacré ?

 

(...)  Le corps n'est pas de marbre. (...)  Il est là pour nous élever, nous propulser, nous prouver que nous existons, que nous avons un poids et le sol sous nos pieds.  On se trompe en le considérant comme un lieu qu'il faut abandonner pour s'élever vers l'esprit.  Sans le corps, on n'aurait pas l'impression de franchir des seuils, de s'élever, d'être délivré de la pesanteur.  C'est lui qui nous le fait ressentir.  Le corps est la fusée de lancement et, dans le nez de cette fusée, l'âme, éblouie, contemple par le hublot la nuit constellée d'étoiles.

 

Femmes qui courent avec les loups / Clarissa PINKOLA ESTES (1992)

Lire la suite 0 commentaires

Que vais-je faire de ce que je sais ?

# Dans la Seconde Considération intempestive, Nietzche s'emporte contre "l'érudition vaine" et "l'esprit petit-bourgeois".  Avec humour, il raille ceux qui soignent leurs connaissances comme des antiquaires leurs "bibelots" : ils les époussettent à longueur de journées mais n'en font rien.  Et finissent par manquer de souffle à cause de la poussière.  Il nous rappelle que la question essentielle n'est pas "que sais-je ?" mais "que vais-je faire de ce que je sais ?".  Nietzsche distingue deux types d'usage du savoir.  Soit nous utilisons notre savoir  pour nous rassurer et nous enfermer dans une logique de stricte compétence.  Nous cédons alors à "l'instinct de la peur".  Soit nous partons de ces connaissances pour aller voir ailleurs, et les abordons avec "l'instinct de l'art".  Dans ce cas, la fonction des connaissance est de nous lancer dans la vie, dans l'action, dans la recréation perpétuelle de nos existences.

 

Charles PEPIN - Les vertus de l'échec (2016)

Lire la suite 0 commentaires

Huiles essentielles et effet de Plateau

"Attention aux dosages des huiles essentielles (effet de Plateau) !

Il convient d'insister sur l'importance de doses faibles, de cures courtes, des huiles essentielles différentes lors d'un même traitement.  Les huiles essentielles combattent rapidement le mal et, dans le même temps, elles modifient le terrain.  L'effet de Plateau (du nom du chercheur l'ayant mis en évidence) est la réponse physiologique à une médication donnée (avec des doses précises) qui apportera des résultats proportionnels jusqu'à un seuil défini.  Lorsque la dose prescrite est dépassée ou que le traitement est prolongé, les résultats jusqu'alors proportionnels peuvent s'inverser : l'huile essentielle de marjolaine est calmante, mais à forte dose, elle devient épileptisante.  L'effet obtenu peut même être à l'opposé de celui recherché."

 

Nelly GROSJEAN - Le grand livre de l'aromathérapie (2013)

Lire la suite 0 commentaires

Aaaaabracadabra... humour !  Et la crispation s'envole...

# L'humour et le rire agissent comme de puissants magiciens.  Utilisez-les chaque fois que votre susceptibilité ou votre orgueil vous enlève votre légèreté et votre joie.

 

Monique GRANDE - Féminitude (2001)

 

Lire la suite 0 commentaires

Mission de vie et bien-être

"Que chacun se souvienne qu'une tâche particulière a été fixée pour lui par l'Ame et qu'il doit l'accomplir, peut-être même sans en avoir nettement conscience, faute de quoi il soulèvera inévitablement un conflit entre son Ame et sa personnalité qui, de toute nécessité, réagira sous forme de désordres physiques."

 

Dr Edward BACH - La guérison par les fleurs (1931/1933)

 

Un petit commentaire personnel, toutefois : si la quête de notre "mission de vie" est une évidence pour être heureux et en bonne santé - autant que possible -, il n'en reste pas moins que tout ce que nous vivons est là pour nous forger, pour nous ouvrir les yeux et nous rendre plus compétents, plus efficaces, plus proches de notre véritable nature.  Autrement dit : lorsque l'on rencontre des difficultés dans quelque domaine que ce soit (professionnel, familial, etc.), cela ne signifie en rien que nous ne sommes pas "sur le bon chemin".  Nous apprenons, nous progressons...  Je pense qu'il est important de mettre à profit chaque étape de la vie, quel que soit l'endroit où nous nous trouvons, et avec qui.

 

Ch. Gérardy

Lire la suite 0 commentaires

L'équilibre des cadres de vie

"J'appelle "cadres de vie" les différents rôles dans la vie de l'individu.

 

Ainsi, à l'âge adulte, nous agissons selon des cadres d'actions très différents en tant que :

 

- mère ou père

- fille ou fils de...

- femme ou homme

- patron(ne) ou salarié(e) de...

- copain ou copine de...

- ami(e) de...

- membre de l'équipe de...

 

Très souvent, nous entrons et agissons dans ces différents cadres sans y avoir réfléchi. (...) Autant les profils professionnels sont discutés, mis à jour, redéfinis, autant les rôles de la vie personnelle sont transmis par l'exemple, la famille, la société.  Ces ensembles de modèles et d'automatismes ne sont pas réellement conscientisés et nous les appliquons de façon naturelle quand, par exemple, c'est notre tour de devenir parent.

 

Le fait de tomber dans l'un de ces rôles sans le conscientiser amène très souvent à le vivre en excès.  Nous allons alors délaisser sans nous en apercevoir réellement une partie de nous-mêmes.

 

Si ces différents domaines sont équilibrés, je vais être présent et actif dans ma vie sociale, familiale, professionnelle.  Je vais donc recevoir de la nourriture qui satisfera en moi le domaine affectif, qui enrichira le domaine mental intellectuel, qui me permettra d'exister et de voir ce dont je suis capable dans mon travail, etc. (...) Dans ce cas-là, on peut dire que mes besoins sont respectés.  Chacun des domaines importants de ma vie est équilibré.  L'objectif écologique est de tendre vers cette harmonie."

 

Françoise LLORCA - Kinésiologies / Mémoires et intelligence du corps (2009)

Lire la suite 1 commentaires

Ressentir #

# La sensation est encore plus efficace que la vision.  Devenez l'arbre dont les racines s'enfoncent profondément dans la terre et qui s'élance toujours plus haut et plus droit tandis que l'énergie vitale circule.  Ressentez comme vous vous sentez léger et libre, vous mouvant sans effort apparent.  Faites l'expérience du sentiment d'amour qu'un être humain éprouve pour un autre.  Un amour sans conditions qui ne demande rien en retour.  L'amour d'une mère pour son enfant ou d'un enfant pour son animal familier.  Quand l'énergie de l'amour inconditionnel circule, il n'y a pas de blocage d'énergie.

 

Dr Paul E. DENNISON - Kinésiologie, le plaisir d'apprendre (Switching on / 1981)

Lire la suite 0 commentaires

Vagabonder, l'âme en extase

"J'étais alors trop jeune pour l'appeler par son nom, mais mon amour pour la Femme Sauvage est né dans ma petite enfance.  J'étais plus esthète qu'athlète et j'avais un seul désir : vagabonder, l'âme en extase.  Aux chaises et aux tables, je préférais le sol, les arbres, les grottes, car je pouvais m'y appuyer sur la joue de Dieu."

 

Clarissa PINKOLA ESTES - Femmes qui courent avec les loups (Women who run with the wolves / 1992)

Lire la suite 12 commentaires

Familles, je vous aime !

"Je crois absolument que nous choisissons, longtemps avant notre naissance, le groupe de personnes qui va devenir notre famille ; que nous nous choisissons mutuellement pour apprendre des leçons qui sont importantes pour chacun de nous dans cette vie-ci.  Aussi est-il fondamental de travailler avec ce que nous avons reçu, et de véritablement apprendre des défis que nous nous sommes créés, plutôt que de simplement les recouvrir ou les nier.  De plus, il semble qu'il soit vital pour nous de reconnaître la bonne énergie donnée par les membres de notre famille, et de remercier pour les choses positives auxquelles chacun a contribué.

 

Ici, je veux remercier chacun des membres de ma famille pour tout ce à quoi ils ont contribué dans ma vie !"

 

Brooke Medicine Eagle - Marcher sur le chemin sacré de la Femme Bison Blanc (Buffalo Woman Comes Singing / 1991)

Lire la suite 1 commentaires

Il pleut, c'est tout !

"Faites-vous partie de ces gens qui, se levant le matin et voyant qu'il pleut, s'exclament : "Quelle horrible journée !" 

 

Ce n'est pas une horrible journée !  Il pleut, c'est tout.  En nous habillant en conséquence et en changeant d'attitude, nous pourrons passer une bonne journée de pluie.  Mais si notre croyance négative est bien ancrée, nous accueillerons toujours la pluie à contre-coeur au lieu de nous laisser aller au cours des événements.

 

Il n'y a pas de "beau" ou de "mauvais" temps.  Il n'y a que le temps et nos réactions individuelles.

 

Si nous désirons vivre dans la joie, il nous faut des pensées joyeuses.  Si nous voulons vivre dans l'amour, il nous faut des pensées d'amour.  Il en va de même pour la prospérité.  Tout ce que nous émettons mentalement ou verbalement nous reviendra de la même manière."

 

Louise L. HAY - Transformez votre vie (1984)

Lire la suite 0 commentaires

La clé du bonheur

"La clé de ton bonheur et de ton contentement repose au fond de toi, dans ton propre coeur et ton esprit.  La façon dont tu commences chaque jour est très importante ; tu peux commencer du bon pied ou du mauvais.  Tu peux te réveiller avec, dans le coeur, un chant de joie et de gratitude pour la nouvelle journée, pour le bonheur d'être vivant, pour la simple merveille de vivre et pour le fait d'être en accord et en harmonie avec le rythme de toute vie.  Tu peux t'attendre à ce que le jour qui vient te donne le meilleur et ainsi l'attirer à toi.

 

Ou bien tu peux commencer la journée de mauvaise humeur, insatisfait et à contre-temps.  Tu es responsable de ce qu'aujourd'hui apportera (...),  Tu ne peux blâmer qui que ce soit d'autre que toi pour ton état d'esprit.  Tout repose sur toi."

 

Eileen CADDY - La Petite Voix // Méditations quotidiennes (1986)

Lire la suite 7 commentaires

L'intuition

"L'intuition est une faculté que nous possédons tous à des degrés différents. (...) L'intuition nous donne accès à des informations d'une façon non rationnelle, elle se manifeste sous la forme d'une sensation s'imposant par des canaux non sensoriels.  Elle nous relie à notre être le plus intime, à la sagesse qui réside au plus profond de nous-mêmes.  Cette faculté mystérieuse nous autorise un rapport personnel et direct avec la source de l'intelligence universelle, celle-là même qui est à l'origine de tout.  Dans notre monde moderne, nous étouffons trop souvent sa petite voix discrète au profit de la voix plus puissante de la raison.  L'intuition est traditionnellement associée à notre cerveau droit, au yin de la philosophie taoïste.  C'est sa partie créative, alors que l'hémisphère gauche est plutôt associé à la rigueur et à la logique, au yang.  Serendipity pouvant être vécue et acceptée tant par les esprits scientifiques ou cartésiens, que par les esprits plus artistes ou spirituels, nous avons tout intérêt à apprendre à faire fonctionner raison et intuition de façon complémentaire.  Cela nous permettra ainsi de trouver un équilibre entre tout planifier/yang et lâcher prise/yin.  L'union de ces deux principes que sont le yin et le yang travaillant en harmonie, le féminin et le masculin vont permettre la naissance de nouvelles créations.

 

L'intuition nous met donc en contact avec une énergie mystérieuse, avec ces mêmes forces que nous voyons à l'oeuvre dans la nature, avec une réalité transcendante.  Elle nous permet de saisir ce que les Grecs anciens nommaient le kairos, ce moment fugace et opportun, souvent inattendu et imprévisible qui va apporter la bonne réponse ou faire soudainement basculer les événements en notre faveur.  Sachons voir la magie autour de nous, sachons voir l'extraordinaire au coeur de l'ordinaire, sachons nous émerveiller devant le spectacle de l'existence."

 

Vincent CUEFF - La magie des rencontres et des découvertes heureuses / Serendipity (2011)

Lire la suite 1 commentaires

Créativité

"Il s'agit de créer dans sa propre conscience des chemins permettant aux forces créatives d'opérer.  Une fois que l'on s'est mis d'accord avec soi-même pour dégager ces chemins, la créativité émerge.  D'une certaine manière, la créativité, c'est comme le sang.  De même que le sang est une réalité du corps physique et non pas quelque chose d'inventé, la créativité est une réalité du corps spirituel et non pas quelque chose que l'on doit inventer."

 

Julia CAMERON - Libérez votre créativité (1982)

Lire la suite 9 commentaires

Confiance en soi

"C'est à vous et à vous seul qu'il faut vous attacher, car, au bout du compte, rien n'est plus sacré que l'intégrité de votre propre esprit.  Votre unique souci devrait être : ce que vous avez à faire, et pas ce que pensent les gens.  Par conséquent, accrochez-vous à vos convictions lorsque, en votre for intérieur, vous êtes persuadés d'avoir raison."

 

Ralph Waldo Emerson - La confiance en soi et autres essais (1841)

Lire la suite 0 commentaires

Savoir gérer l'échec

# D'une manière générale, et quel que soit leur profil motivationnel, ce qui m'a le plus frappé, à l'écoute de ces champions, est de constater que ceux-ci ne développent jamais de stratégies d'évitement comme le font les autres sportifs, et qui les poussent, soit à éviter de se confronter à ceux qui risquent de leur être supérieurs, soit à s'attribuer des handicaps, soit enfin à expliquer l'échec dans la perspective la moins pénalisante pour leur propre responsabilité.

 

Ce qui les caractérise en effet est, au contraire, une prise de responsabilité face à l'échec, et ils assument celui-ci en le transformant positivement, pour mieux se préparer aux victoires futures (...).

 

Il s'agit ici d'une véritable stratégie de "faire face" que les Anglo-Saxons appellent le "coping".

 

Hubert RIPOLL - Le mental des champions / Comprendre la réussite sportive (2008)

Lire la suite 0 commentaires

Le champ des possibles

"Finalement, je montrai l'un de ces plagiats hybrides à ma mère et elle en fut charmée (...).  Elle me demanda si j'avais inventé cette histoire tout seul, et je fus obligé d'admettre que, pour l'essentiel, je l'avais trouvé dans une de mes bandes dessinées.  Elle me parut déçue, ce qui fit s'évaporer une bonne partie de mon plaisir. Finalement, elle me rendit mon cahier.  "Ecris ta propre histoire, Stevie, me dit-elle.  Ces Combat Casey ne valent rien. (...) Je parie que tu peux faire mieux.  Inventes-en une toi-même."

 

Je me souviens d'un fabuleux sentiment de possibilité à cette idée, comme si l'on venait de m'introduire dans un vaste bâtiment rempli de portes fermées en m'autorisant à ouvrir n'importe laquelle.  Il y avait plus de portes à pousser qu'on ne pouvait en franchir au cours de toute une vie - voilà ce que je me dis, et voilà ce que je pense toujours."

 

 

Stephen KING - Ecriture / Mémoires d'un métier (2000) 

Lire la suite 0 commentaires

Croyances limitatives

# Une croyance limitative est une croyance erronée à notre sujet ou au sujet du monde.  Les croyances limitatives sont les conclusions incorrectes que nous tirons à partir des événements ou de nos expériences. (...)

 

Toute idée qui limite les possibilités est une croyance limitative. (...)

 

Ces croyances sont généralement assimilées durant l'enfance.  Nous les apprenons de nos parents, de nos professeurs et de nos pairs durant nos premières années et elles colorent toute notre vie à partir de ce moment.

 

Nick ORTNER - La Tapping Solution - Comment guérir avec l'EFT (2013)

Lire la suite 11 commentaires

Le soleil se transporte en commun

"Cela s'est passé à New York, par un de ces après-midi d'août horriblement humides qui mettent tout le monde à cran.  Je regagnais mon hôtel lorsque, en sautant dans un bus sur Madison Avenue, je fus surpris par l'amical : "Salut !  Ca va ?" que me lança le chauffeur, un Noir entre deux âges au sourire enthousiaste, accueil qu'il réservait à tous les passagers.  Ceux-ci étaient aussi décontenancés que moi, mais, murés dans leur morosité, la plupart ne répondaient pas.

 

Cependant, tandis que le bus se faufilait dans les embouteillages, une transformation lente et pour ainsi dire magique s'opéra.  Le chauffeur n'arrêtait pas de parler, commentant ce qui se passait alentour : il y avait des soldes à tout casser dans tel magasin, une superbe exposition dans tel musée, avions-nous entendu parler de ce nouveau film dont on voyait l'affiche au coin de la rue ?  Le plaisir qu'il tirait des innombrables possibilités offertes par la ville était contagieux.  En quittant le bus, les passagers avaient perdu leur air morose, et lorsque le chauffeur leur criait : "A bientôt !  Passez une bonne journée !", ils le gratifiaient d'un sourire.

 

Cela s'est passé il y a près de vingt ans et est resté gravé dans ma mémoire.  Je venais de décrocher mon doctorat de psychologie, mais la psychologie que j'avais apprise n'expliquait guère comment une telle transformation pouvait avoir lieu.  Elle ignorait tout ou presque du mécanisme des émotions.  Et, pourtant, en songeant à l'onde de bien-être qu'avaient dû propager à travers la ville les passagers de son bus, je compris que ce chauffeur était une sorte de pacificateur ; sa capacité à transmuer l'irritabilité maussade des gens, à apaiser et ouvrir un peu leur coeur, faisait de lui une espèce de sorcier."

 

Daniel GOLEMAN - L'intelligence émotionnelle (1995)

Lire la suite 1 commentaires